Kabila planifie la chasse aux kasaiens à Kinshasa

Source sure!

BIENTÔT LA CHASSE AUX KASAIENS À KINSHASA

Le rwandais Kabila Kanambe , le petit juif italien Moise Katumbi et le portugais Gabriel Kyungu se préparent à pernicieusement re-éditer le génocide kasaien en opposant les originaires du Bas-Congo, du Bandundu et de “Kisasa” contre les Balubas résidant à Kinshasa sous prétexte que “Félix Tshilombo a trahi en se faisant frauduleusement proclamer vainqueur des élections par la CENI sur instruction de Kabila”. L’objectif est de créer le chaos généralisé à Kinshasa, susciter des rebellions au Katanga, au Maniema et dans les deux Kivus.

Ainsi la balkanisation du pays sera facilitée par l’ingouvernabilité du pays. Tout est planifié pour que tout éventuel successeur de Kabila Kanambe à la présidence de la République ne puisse pas prêter serment et former un gouvernement. D’où ce plan macabre de propulser le perdant Félix Tshilombo pour l’enfoncer davantage dans la compromission et faire ainsi exploser la colère populaire à l’avantage des kabilistes rwandophiles.

Kabila = Katumbi + Kamerhe. Cette réalité n’a jamais changé depuis la mort de Katumba Mwanke.

POUR RAPPEL, le génocide des kasaiens au Katanga eut lieu, sous les regards complices de Mobutu et Ngbanda, alors qu’ Étienne Tshisekedi Wa MULUMBA était Premier Ministre et rendu incapable de stopper les massacres. Il en sera de même avec Félix Tshilombo. Le portugais Gabriel Kyungu était gouverneur du Katanga à cette époque. Mobutu bien que devenu très impopulaire, comme Kabila aujourd’hui, tentait de s’accrocher au pouvoir par tous les moyens.

Félix Tshilombo a les pieds et les mains liés par Kabila avec lequel il continue à se compromettre depuis plusieurs années. Il est étroitement surveillé par Vital Kamerhe, un Kabiliste historique.

Tout appel par Martin Fayulu pour un soulèvement populaire pour restaurer la vérité des urnes sera, espèrent les stratèges kabilistes, interprété comme une incitation à la violence contre les « voleurs » balubas de Félix Tshilombo.

Le plan macabre de Kabila et de la CENI peut être endigué par une intervention militaire occidentale si les USA donnent des gages à la Chine et à la Russie.

Ce plan pourrait aussi être dérouté par les patriotes et résistants ( Farpc Kinshasa) qui arriveraient à former et imposer un gouvernement national avec l’appui du peuple congolais pour mettre fin au chaos programmé décrit ci-haut.

Restez branchés pour la suite.

Et surtout, partagez très largement cette alerte.

ÉCOUTEZ : http://www.radioline.co/listen-to-congonetradio3

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *