Kabila ordonne un kidnapping d’une élève

Sisco Mayala, journaliste indépendant et d’investigation, lance un appel à la nation

Extrêmement urgent: Joseph Kabila vient d’imposer l’évacuation de la jeune fille Dorcas Makaya en Afrique du Sud contre le gré de ses parents.

Le 31/12/17, sur ordre de Joseph Kabila des mercenaires étrangers et M23, déguisés en militaires FARDC et policiers, lourdement armés, répriment dans le sang les chrétiens catholiques et congolais réunis dans plusieurs paroisses à Kinshasa, Lubumbashi, à Kananga, Kamina et Bukavu pour prier et marcher en vue de réclamer l’application de l’accord du 31/12/2016. Il y a plusieurs morts et blessés graves dont l’élève Dorcas Makaya qui est atteinte par une balle à la tête tirée à bout portant par un de mercenaires de Kabila. La balle est entrée par l’oreille, a traversé la mâchoire et sortie par la bouche.

Alors qu’il avait interdit au Gouvernement toute assistance aux victimes de la répression du 31/12/17, préférant instrumentaliser les victimes des inondations pour distraire les congolais, et après avoir appris que l’Eglise catholique et les congolais de la diaspora ont décidé de s’occuper des soins médicaux de Dorcas en Belgique, Joseph Kabila a envoyé la Ministre Ange Mushobekwa hier dans la soirée aux cliniques universitaires où Dorcas est hospitalisée pour dire à ses parents que désormais lesdits soins sont pris en charge par le Gouvernement et que Dorcas doit être transférée en Afrique du Sud. Les parents de Dorcas ont beau expliquer l’intérêt à évacuer Dorcas en Belgique qu’en Afrique du Sud liées notamment à la qualité de prise en charge médicale et à la langue de communication.

Chers congolais au pays comme de la diaspora, soutenons Dorcas Makaya et sa famille de ce combat contre un régime sanguinaire qui voudrait récupérer une situation qu’il a lui-même créé. C’est un sapeur pompier de mauvaise foi. Exigeons que ce régime laisse Dorcas aller se faire soigner en urgence en Belgique et pas en Afrique du Sud dans un hôpital où elle court le risque d’être achever par les médecins de la Kabilie.

Dossier à suivre…

Pour Katanga post,

Sisco Mayala, journaliste indépendant et d’investigation

Bruno Tshibala: révoqué ou démissionnaire ?

Plus rien ne va entre Kabila et son “opposant” préféré.

KABILA DEMANDE À TSHIBALA DE DÉMISSIONNER DE LA PRIMATURE.

Pour avoir condamné en privé les brutalités policières hier, 31/12/2017, le premier sinistre congolais est désormais vu comme un traître par les caciques du PPRD, le principal parti de la plateforme MP. Le directeur du cabinet de Kabila aurait personnellement transmis la nouvelle à Bruno Tshibala dont plusieurs membres de famille ont déjà pris soin de se mettre à l’abri en Belgique et aux USA depuis près de deux semaines.

Tshibala se serait aussi opposé, semble-t-il, à la décision de couper l’accès à internet et suspendre le service SMS. Cette décision aurait été prise, sans son aval et sans délibération au conseil des ministres, par le ministre Emery Okunji ( frère de Joseph Olengankoy). Emery Okunji exécutait un ordre reçu de messieurs Kalev et Shadary.

http://congonetradio.net/category/uncategorized/

ALERT: CHRISTIANS SOON TO BE KILLED IN DR CONGO

ALERT: CHRISTIANS SOON TO BE KILLED IN DR CONGO

Dictator and terrorist Joseph Kabila is preparing to massacre Christians on 12/31/2017 in Kinshasa, the capital city of the Democratic Republic of Congo.

Soldiers have been positioned and ordered to fire without warning and to kill Christians as they come out of the churches tomorrow, Sunday, December 31st, 2017.

Kinshasa is a city of 12 millions people.

Share this message urgently with all the Christians in the world and urge the leaders of your country to do all they can to prevent this impending genocide.

Note: the Catholic Church and other Christian organizations have denounced multiple violations of the Constitution and gross human rights abuses including assassinations as well as incarceration without fair trials.

For more information about the tragic situation on the ground call the UN office ‭+243 818 905 202‬

or the representatives of lay Catholics ‭+243 819 677 757‬ / +243 999 999 519

UN NOUVEAU GOUVERNEMENT SERA-T-IL ANNONCE DIMANCHE CE 31/12/2017 ?

PARLONS ALTERNANCE 2017

Kabila Dégage!

UN NOUVEAU GOUVERNEMENT SERA-T-IL ANNONCE DIMANCHE CE 31/12/2017 ?

Pourquoi le Rassemblement ne forme-t-il pas DES AUJOURD’HUI un gouvernement de transition à Kinshasa pour faire face à celui de l’imposteur Kabila? Tous les minsitres devront se trouver et courageusement résider en RDC. Il ne s’agit pas d’un gouvernement clandestin ou en exil qui serait un conglomerat de poltrons et opportunistes. Le Peuple et la communauté internationale devront alors choisir. Pas besoin d’élections. Épreuve de force sur terrain. Les vrais vertébrés du Rassop accepteront de figurer dans ce gouvernement malgré le risque. Eux, en réalité, au Rassemblement, ils ont peur de la prison et n’osent pas. Ils veulent être nommés par …Kabila. Le pouvoir s’arrache et le peuple avalise en vertu de l’ Article 64.

Les 13 parlementaires en vertu de la Constitution, avaient pris en 1982 le risque et ont payé le prix. Hélas pour eux, la lutte a été trop coriace et longue. Bcp n’ont pas tenu.

En 1982, l’enjeu était la réouverture de l’espace politique.

En 2017, l’enjeu est l’alternance au sommet de l’Etat en appliquant l’article 64 de la Constitution.

Fait-il un dessin ou prennent-ils les congolais pour des …?

UN EXEMPLE A SUIVRE PAR LA DIASPORA rd CONGOLAISE. N’ayez pas peur!!!

Inline image 1UN EXEMPLE A SUIVRE PAR LA DIASPORA rd CONGOLAISE.
N’ayez pas peur!!!
 Paul Biya n’a pas dit qu’il voulait une balle dans le front. L’imposteur rwandais Kabila voulait une balle dans la tête. Les kinois ont manqué l’occasion de lui offrir son cadeau de Noël. Peut-être qu’ils seront plus généreux pour le Nouvel An. Tout le mois de janvier est disponible pour les “voeux”.